Gr 573 – Eupen - Botrange (22,6 km)

imprimer
GPX
KML
Calculer la dépense énergétique
Grande randonnée

GR 573 - Etape Eupen - Botrange

Grande randonnée • Eupen
Source: Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Eupen
    / Eupen
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Eupen
    / Eupen
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Hohes Venn
    / Hohes Venn
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Hohes Venn
    / Hohes Venn
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: ostbelgien.eu, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: P.A. Mossotte, CC BY, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: P.A. Mossotte, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: P.A. Mossotte, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: ostbelgien.eu/ D. Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: Maison du Parc, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Logo Sentiers Grande Randonnée
    / Logo Sentiers Grande Randonnée
    Photo: GR
  • Signal de Botrange
    / Signal de Botrange
    Photo: ostbelgien.eu/ D. Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
Carte / GR 573 - Etape Eupen - Botrange
150 300 450 600 750 m km 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22

Der Hill entlang durch den Hertogenwald, über die Hochebene des Hohen Venns bis zum höchsten Punkt des Landes.

moyen
22,6 km
6:06 h.
430 m
43 m

Es dauert ein Weilchen, bis wir Eupen hinter uns gelassen haben. Die Hill begleitet uns auf Schritt und Tritt. Wir dringen ein in den Hertogenwald. Das Flüsschen sucht sich seinen Weg über zerklüftete Felsen. Das Geräusch des plätschernden Wassers ist nie weit entfernt. Bis zur Schwarzen Brücke folgen wir einer breiten Forststraße. Plötzlich säumen Baumwurzeln und Felsen unseren Weg, bevor sich der Waldweg erneut verbreitert. Wir überqueren mehrere Bäche, bevor uns der Wald entlässt und wir Herzogenhügel erreichen. Der Spohrbach mündet in die Hill und wir betreten die Hochebene des Hohen Venns. Es ist hügelig. Torfgras bestimmt die Vegetation und nur vereinzelt ein paar Bäume. Der Weg durch das Hochmoor ist nicht einfach. Bei Pont Marie-Anne Libert überqueren wir die Hill ein letztes Mal und wandern weiter über die Hochebene, diesmal über breite geradlinige Graswege, bis wir den höchsten Punkt Belgiens erreichen, das Signal de Botrange auf 694 m.

Recommandation de l'auteur

Longue de près de 23 km, cette étape traverse presque entièrement la forêt et le long des Hautes Fagnes. Bien que ce soit presque toujours en montée, il n’ya pas de montées très raides sur le trajet.

Attention: pas de possibilité de restauration sur le chemin!

outdooractive.com User
Auteur

Tourismusagentur Ostbelgien

Mise à jour: 12.09.2018

Difficulté
moyen
Technique
Condition physique
Expérience
Paysage
Altitude
660 m
262 m
Meilleure période pour cette activité
janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.

Consignes de sécurité

Pensez à la nourriture et aux boissons adéquates!

Équipement

Chaussures de randonnée recommandées.

Informations et liens supplémentaires

Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique

Hauptstraße 54

4780 St.Vith

Tél. +32 80 22 76 64

info@ostbelgien.eu

www.ostbelgien.eu

 

 

 

Point de départ

Eupen. Coordonnées GPS de départ 50.622487,6.040388 (267 m)
Coordonnées:
Géographique
50.622487 N 6.040388 E
UTM
32U 290662 5612026

Point d'arrivée

Maison du Parc Botrange.GPS 50.492947,6.099772

Itinéraire

EUPEN

 Dans la ville basse, les bords de la Vesdre évoquent le souvenir de l’industrie textile, avec des restes de canaux de dérivation et quelques beaux bâtiments industriels du XIXème siècle, abandonnés ou rénovés. Le très beau pont qui enjambe la Vesdre, par ses quatre arches, conduit au Pangweg et aux bâtiments des câbleries. Si l’on se dirige vers Hütte, ancien quartier ouvrier, on arrive près d’un camping près duquel s’élève un ancien moulin. Le GR573 aborde ici la deuxième des trois principales vallées du bassin de la Vesdre : la HELLE.

Le GR 573 longe la Vesdre, traverse avec prudence la route Eupen-Baraque Michel (N68) et s’engage dans le chemin goudronné en face, toujours le long de la rivière.

Laissant à gauche le confluent de la Vesdre avec la Helle, le balisage remonte le cours de la seconde, passant devant une série d’habitations en s’élevant un peu. On revient en fond de vallée en face des installations sportives de Hütte / Wetzlar.

Au-delà des bâtiments industriels, le GR 573 prend à droite et pénètre dans la forêt domaniale de l’Hertogenwald (panneau d’informations). Une belle allée rectiligne goudronnée, dominant légèrement la Helle, conduit sous une voûte d’arbres au

3,2 km - PONT GUERRIER (Schwarze Brücke)

Ce pont a été construit vers 1890 à l'initiative d'un garde général (ingénieur forestier) nommé Guerrier.  Le nom allemand  de « Pont Noir » (Schwarze Brücke) provient du fait qu’à l’origine, son tablier était formé de planches recouvertes de peinture noire et de  goudron.

Le GR emprunte le pont de pierre sur la Soor puis, à l’embranchement de plusieurs chemins, franchit la Helle par une belle passerelle. On tourne tout de suite à droite dans un sentier qui, proche de la berge, serpente sous les résineux.

C’est sans changement d’orientation que le randonneur se hisse sur le large chemin, lequel évolue à nouveau en sentier musardant le long de la rivière. Mais alors que le fond de vallée se fait plus escarpé, le GR va se raccorder à  la route forestière, descendue entretemps des hauteurs de Brandberg. Ce large chemin conduit directement au

4,0 km - BARRAGE DE LA HELLE

Ce barrage est conçu pour dériver le surplus du débit moyen de la rivière dans le lac d’ Eupen. De la sorte, ce sont surtout les eaux de crue qui sont prélevées et l’on ne porte pas préjudice aux riverains de l’aval. Le barrage est constitué d’un seuil fixe en béton enjambé par un pont. Un chenal de béton amène les eaux à l’entrée du tunnel qu’une forte grille d’acier protège contre l’intrusion des corps flottants, arbres, etc….

Le tunnel Helle-Getzbach est un conduit rectiligne de béton de 1.200 m de longueur avec 2,30 m de diamètre interne. Il passe sous le Brandenberg, franchissant ainsi la crête de partage des eaux des bassins de la Vesdre – Getzbach et de la Helle. Ce tunnel a été creusé pendant la guerre 1940-1945. Le débit maximum qu’il peut livrer est proche de 20 m3/sec.

Laissant à droite les installations du barrage, le balisage file vers un gué, mais ne le franchit pas, préférant à gauche, un sentier sous les conifères. Après un passage assez escarpé qui coupe quelques méandres de la Helle, le chemin se fait plus large et va franchir un gué bétonné.

Circuit balisé partant de la maison Ternell. Banc. En cours de route, sur la droite, un écriteau « Zu dem Alten Fichten », se rapportant à un épicéa remarquable, d’une hauteur de 43,50 m et d’une circonférence de 3,02 m. On atteint bientôt la jonction d’un large chemin descendant de gauche.

Hors GR : En remontant ce chemin, on peut rejoindre la grand-route Eupen-Monschau, à la maison forestière de Ternell. Lieu-dit situé de part et d’autre de la route Eupen – Monschau (Montjoie). Le toponyme de « Ter Nell » et signifie « A la clairière faîtière ».

C’est par un beau chemin empierré que le randonneur poursuit dans la même direction. Le GR prend progressivement de l’altitude jusqu’à un palier où il reçoit un chemin de gauche. La montée se poursuit alors qu’on s’écarte un peu de la Helle. Franchir deux affluents sur des dalles de béton.

Notre chemin évolue alors en sentier, descend frôler la rivière, puis grimpe tout de suite à flanc de coteau, gardant le cap au sud-est. On accède ainsi à un chemin enrobé qui, vers la droite et après une large boucle en « S » dans un dégagement, nous conduit au lieu-dit

7,3 km - HERZOGENHÜGEL  (COLLINE DU DUC)

Il s'agit d'une petite colline formant un éperon rocheux fort abrupt et située sur la rive droite de la Helle, entre le confluent Spoorbach et le confluent Miesbach. Le lieu est géologiquement très particulier pour les affleurements de tonalite, sorte de granite.

Le randonneur se trouve ici à hauteur d’un large gué de la Helle. Le balisage invite à traverser la rivière.

En fonction de la hauteur des eaux, on choisira le passage balisé ou le gué plus large, où l’eau est calme. Le franchissement de l’eau ne devrait pas poser de problème avec des bottines de marches.

La progression le long de la Helle n’est pas toujours aisée et est dépendante des conditions atmosphériques. En cas de difficultés ou d’hésitation, il suffit d’opter pour l’itinéraire de substitution décrit ci-après.

Parcours de la Helle : Itinéraire de substitution

A partir de Herzogenhügel, poursuivre par le chemin principal. A la sortie d’un virage, bifurquer à droite (direction : Sourbrodt), On conserve ainsi l’orientation sud pour monter doucement par un chemin forestier.

On va retrouver le GR 573 après quelques 3 km, quasiment au sommet, à hauteur de la Fagne Wallonne où le balisage arrive de droite, peu après le lieu-dit

Cléfaye (F1-5).

Après la traversée de la Helle, le parcours du GR 573 va remonter la rivière en restant toujours en rive gauche (le randonneur garde donc le cours d’eau à main gauche), le plus près possible de la berge. Au cours de ce parcours d’un peu plus de 3 km, malaisé à décrire, il faudra éviter quelques embûches.

Le cheminement débute par une piste qui longe la berge. On laisse une première « prairie » fagnarde à droite, mais après une légère cassure du terrain, et c’est la seule exception, il faut dévier vers la droite pour s’écarter un peu de la Helle. En abordant le Bois Bongard (zone assez humide !), il faut repartir franchement à gauche pour retrouver le cours d’eau. Attention ! Evitez de poursuivre dans la même orientation, car vous déboucheriez au beau milieu de la réserve (zone d’accès réglementé !), en direction de la Baraque Michel. A partir de maintenant, le parcours boisé est proche de l’eau. On laisse à droite les bois du Grand Bongard et du Petit Bongard.

L’appellation « Bongard » ou « Bungert » vient de l’allemand « Baumgarten » (verger), probablement en raison de l’aspect que présente ce versant en pente douce, peuplé de bouleaux aux frondaisons arrondies.

Au moment d’aborder le large dégagement de la Fagne Wallonne, il faut repasser la Helle (passerelle) et obliquer à gauche pour monter de façon rectiligne par un coupe-feu de lisière, au lieu-dit Rakesprée. Nouvelle oblique à gauche et l’on atteint bientôt le large chemin forestier quitté à Herzogenhügel.  Nous sommes à hauteur de fagne de Clefaye.

Avec le chemin forestier, on passe un point culminant (640 m) pour aborder un tronçon bien rectiligne. Après quelques 800 m, au lieu-dit :

4 km - LA BEOLE

Autre sentier : GR 56

Tout droit, l’itinéraire du sentier GR 56 « Tour des Cantons de l’Est », se dirige vers Kreuz im Venn et Monschau. Dans le sens du GR 573, les deux GR partagent le même itinéraire, via le Centre Nature de Botrange, jusqu’au lieu-dit « Les six Hêtres » (voir plus loin).

La fagne dite « de Clefaye », jadis beaucoup plus vaste, ne supporte, d’après J. de Walque, qu’un seul toponyme, qui est « Kalterborn » (« source froide »). Il s’agit en fait, d’une déformation de son doublet wallon, celui-ci étant « Calbour ».

La Béole désigne un petit secteur forestier entre la Fagne Wallonne et la Fagne de Clefaye. Cette appellation indique qu’il s’agit d’une boulaie. Comme dans beaucoup d’autres secteurs, les feuillus ont été remplacés par des épicéas.

La Fagne Wallonne fut appelée ainsi lorsque les manants de Robertville – au parler wallon – furent les premiers à y conduire en pacage leurs troupeaux et à y récolter le foin.

A hauteur de la croix de pierre (en souvenir de Léonard Christiane, qui fut tué par la foudre ici en 1839), quitter la route forestière pour suivre à droite une piste dans la sapinière. Arrivé au bord de la Fagne Wallonne, quart de tour à gauche, puis oblique à droite pour suivre un long coupe-feu rectiligne.

Le randonneur franchit une dépression où ruisselle la Rur naissante (passerelle), et il poursuit jusqu’à l’extrémité du coupe-feu où l’on atteint l’Ancien Chemin de Callebrig.

« Callebrig » désigne en fait Kalterherberg. Il y a eu, en fait, plusieurs „chemins de Callebrig“. Ce village, depuis des temps reculés a constitué un très imortant carrefour de la région des Hautes-Fagnes, tant en ce qui concerne le trafic de l’axe nord-sud que celui est-ouest.

Bref gauche-droite (direction : Centre Nature de Botrange) pour atteindre la grand-route (N.676 Mont-Rigi – St. Vith) que l’on traverse par un nouveau « gauche-droite » avant de s’engager dans la route d’accès au

4 km - MAISON DU PARC NATUREL HAUTES FAGNES-EIFEL

La réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes :

La réserve proprement dite, qui reprend actuellement près de 3.500 hectares, est le fruit des efforts inlassables de nombreux défenseurs de la Fagne. Sans pouvoir être exhaustif tant la liste est longue, on citera les noms de Léon Frédéricq, Albert Bonjean, l’abbé Bastin, Raymond Bouilenne, André Freyens… Leurs héritiers spirituels que sont les Amis de la Fagne, l’Administration de l’Environnement et des Forêts, les gestionnaires de la station scientifique  de Mont Rigi poursuivent l’incessante lutte, notamment dans le cadre du comité de gestion de la réserve naturelle. La circulation dans la réserve est soumise à des règles très strictes ; les campings, bivouacs sont totalement proscrits. L’asbl « Parc Naturel Hautes-Fagnes-Eifel » a consenti des investissements substantiels pour les aménagements divers concernant la circulation dans la réserve, son accès et les équipements périphériques.

Le Parc naturel Hautes Fagnes-Eifel et le Centre Nature de Botrange :

Il reprend l’essentiel du cadre naturel à l’intérieur duquel se situe la Réserve proprement dite. Créé en 1979, il s’étend sur plus de 678 kilomètres carrés répartis entre l’Allemagne et la Belgique. Le rôle d’un tel parc est de concilier les activités de tourisme avec la préservation du cadre de vie et de la nature. Il est administré par une commission de Gestion. Dans sa foulée a été créé un asbl « Parc naturel Hautes-Fagnes-Eifel » qui a réalisé de nombreux aménagements touristiques dont le plus important est le Centre Nature de Botrange, belle bâtisse en arkose inaugurée en 1984. Il est destiné à accueillir les touristes et à les informer sur tous les centres d’intérêts du parc naturel tout en les sensibilisant à la protection de l’environnement de cette région.

Dès lors, nous vous invitons à suivre le balisage local de la carte de promenade ci-jointe, par exemple suivre la « Croix verte » jusqu’à Ovifat et ensuite à rejoindre le centre de

En transports en commun

En train: www.belgianrail.be

En bus:  www.infotec.be

 

Par la route

Utilisez le planificateur.

Se garer

Eupen verfügt über 942 Parkmöglichkeiten in unmittelbarer Zentrumsnähe.

Y aller en train, en voiture ou en vélo

Carte recommandée par l'auteur

Hautes Fagnes –  Carte de promenade / IGN – 1:25.000

www.ostbelgien.eu -  Tourist Shop

Activités similaires dans les environs

  • Hohlweg bei Raeren
    GR 563: Etappe Eupen - Eynatten
  • Gr 56 – Centre Nature Botrange / ...
Difficulté
moyen
Distance
22,6 km
Durée
6:06 h.
Dénivelé positif
430 m
Dénivelé négatif
43 m
Itinéraires à étapes

Statistiques

: Hr.
 km
 m
 m
Point le plus haut
 m
Point le plus bas
 m
Afficher le profil d'altitude Masquer le profil altimétrique
Décalez les flèches pour modifier la section à visualiser

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement les informations sur :

Des idées de séjour dans les Cantons de l’Est

Des offres et voyages forfaitaires

L’agenda des événements de la région