Gr 56 - Burg Reuland - St.Vith (15,1 km)

imprimer
GPX
KML
Calculer la dépense énergétique
Grande randonnée

Gr 56 – Etape Burg-Reuland - St.Vith

Grande randonnée • Ostbelgien
Ce contenu est proposé par
Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: Bild: eastbelgium.com, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • Burg-Reuland
    / Burg-Reuland
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • /
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
  • St.Vith
    / St.Vith
    Photo: Bild: Dominik Ketz, Agence du Tourisme de l'Est de la Belgique
Carte / Gr 56 – Etape Burg-Reuland - St.Vith
150 300 450 600 750 m km 2 4 6 8 10 12 14

Le sentier GR qui relie Burg-Reuland à St Vith est surtout particulier pour ses panoramas que l’on découvre au sommet des collines de moyenne montagne de cette partie de l’Eifel belge. 

moyen
15,1 km
4:17 h.
432 m
313 m

Le sentier de randonnée part des ruines de l’ancien château vers le village typique de Bracht, tout petit, avec seulement 100 habitants. Le promeneur arrive ensuite tour sur un sommet, au village de Maspelt et découvre des points de vue époustouflants sur la vallée de l’Our et sa jolie rivière. Le village suivant est celui de Neidingen, où de nombreuses fermes typiques de l’Eifel ont été rénovées avec beaucoup de goût. A Wiesenbach, ensuite, un arrêt s’impose à la Chapelle St Bartholomé. On emprunte de là le sentier RAVeL pour rejoindre la ville étape du jour, St Vith.

Recommandation de l'auteur

Parmi les ruines du château fort des Ardennes ceux de Reuland sont certainement les plus belles et les plus grandes.

outdooractive.com User
Auteur
Tourismusagentur Ostbelgien
Mise à jour: 14.11.2018

Difficulté
moyen
Condition physique
Expérience
Paysage
Altitude
521 m
358 m
Meilleure période pour cette activité
janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.

Possibilité de se restaurer en route

Hotel-Restaurant Ulftaler Schenke
Relax Hotel-Restaurant Pip-Margraff
Hotel Restaurant Burg Hof
Café Ratskeller
Sit Down Restaurant
Restaurant Zur Alten Mühle

Consignes de sécurité

Pas d'instructions de sécurité spéciales. Accessible aux chiens en laisse.

Équipement

Chaussures de randonnée recommandées.

Informations et liens supplémentaires

Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique

Hauptstraße 54

4780 St.Vith

Tél. +32 80 22 76 64

info@ostbelgien.eu

www.ostbelgien.eu

 

Point de départ

Burg-Reuland - église. Coordonnées GPS de départ 50.19550,6.136132 (358 m)
Coordonnées:
Géographique
50.195453 N 6.136117 E
UTM
32U 295602 5564288

Point d'arrivée

St.Vith - Hauptstrasse. Coordonnées GPS 50.280866,6.125801

Itinéraire

BURG-REULAND - Parmi les ruines du château fort des Ardennes ceux de Reuland sont certainement les plus belles et les plus grandes.

Les visiteurs sont émerveillés par l'immensité des ruines et leur implantation dans un site merveilleux. Les ruines encore existantes représentent qu'une partie du château de jadis. L'enceinte murale extérieure, qui enveloppait tout le château et se prolongeait jusque dans la vallée de l'Ulf, a disparue. A l'intérieur des ruines se trouvait la demeure des seigneurs. A l'emplacement actuel des ruines se trouvait déjà une fortification romaine. Les francs ont transformé cette fortification en château royal. Les rois d'autrefois n'habitaient pas dans des résidences fixes, mais voyageaient entre leurs différents demeures et châteaux. Charlemagne aussi a résidé momentanément dans le château à Reuland. Un comte habitait et gérait le château. Après la mort de Charlemagne le château et ses alentours devenaient propriété des comtes. lls étaient les seigneurs de toute la contrée, ils n'avaient des comptes à rendre qu'à l'empereur.

Le village porte le nom des seigneurs de Reuland, qui ont construit au 10ème siècle cette forteresse dominant la vallée de l’Ulf. Depuis la Révolution Française, le château a été utilisé comme carrière de pierre. C’est en 1900 seulement que l’État prussien a acheté le domaine et a commencé à le restaurer. La dernière restauration date de 1988-1992. Dans la belle salle d’accueil des visiteurs est présentée l’histoire de la forteresse.

Du haut du donjon, très jolie vue sur les maisons aux toits d’ardoise et sur le clocher à bulbe de l’église. L’existence de l’église Saint Stéphane est mentionnée pour la première fois en 1213. Elle contient un remarquable sarcophage en schiste noir de Balthazar de Pallant, un des seigneurs du château, et de sa dame Elisabeth (17e siècle). L’église est lassée.

A l’église, le randonneur tourne deux fois à gauche. Dans la ruelle, il oblique à droite, sur une petite allée qui grimpe au pied d’une des tours du château fort. Longer la muraille et laisser l’entrée et la cour du château sur la droite pour emprunter, à gauche, une rue pavée. Descendre une rue à droite. Au T au bas de cette rue, alors que le GR5 part à gauche, le GR 56 quant à lui tourne à droite.

Devant un oratoire accolé au pignon d’une maison, il entame, à gauche, une rude montée. Après avoir longé une maison de la culture et une école, le randonneur sort du village et suit la petite route qui va redescendre jusqu’à Bracht. A la fourche, à l’entrée du village, il opte pour la gauche et rejoint la route venant de Burg-Reuland.

1,9 km BRACHT

Au carrefour, le GR 56 poursuit tout droit en direction de Maspelt sur une route grimpant jusqu’à un abri.

De cet endroit, la vue vers le sud montre un paysage ouvert, si caractéristique de la partie méridionale de l’Eifel belge. Au fond, la vallée de l’Ulf, entaillant le plateau. A flanc de colline, le village de Bracht, dans son écrin de champs et de prairies. Sur les endroits les plus pentus, la couleur sombre des épicéas se détache nettement des terres agricoles. Bientôt, un cimetière annonce l’arrivée dans le village de Maspelt.

1,9 km MASPELT

Après l’église, le randonneur tourne à droite puis, à une fourche, à gauche vers Lommersweiler. Juste avant le panneau de fin d’agglomération, il quitte (enfin !) l’asphalte pour obliquer à gauche dans un chemin qui se divise ensuite en deux : prendre celui de droite. Il descend jusqu’au fond du vallon où il laisse les quelques maisons du hameau de Furt à sa droite et coupe une route.

Il passe le Hasselbach soit à gué, soit sur la passerelle et essaie de ne pas trop se mouiller les pieds en suivant le chemin emprunté également par le ruisseau sur quelques dizaines de mètres. Le tracé balisé monte en bordure de prairie, pénètre en sous-bois où il oblique à gauche à l’Y.

Dans les prés, à un T, il tourne à droite puis, devant un bosquet, il repart à gauche, plein nord, sur le chemin bordé de bouleaux. Il coupe une route, à son aboutissement asphalté, descend un sentier herbeux, recoupe la petite route, tourne à gauche devant une habitation et retrouve la route qui, à droite, mène à l’église de Neidingen, avant laquelle il passe le pont sur un ruisseau.

3,1 km NEIDINGEN

Peu avant le viaduc de l’autoroute A27 (Verviers - Prüm), à un Y, il délaisse une route qui part à droite, poursuit tout droit et passe sous l’ouvrage d’art. Il atteint les premières maisons de Wiesenbach, sur la route N646 qu’il longe vers la gauche. 

1,8 km WIESENBACH

Hôtel, café, camping, piscine extérieure.

De très vieux tilleuls, dont 10 de plus de 200 ans, et un mur d’enceinte recouvert de plantes rares entourent la sobre chapelle de Saint Barthélemy. Dès 876, un lieu de culte existait à cet endroit. Un plus grand édifice fut construit au 12ème siècle et un chœur gothique fut ajouté au 14ème siècle. L’intérieur recèle des trésors inestimables. En effet, en 1982, sous de nombreuses couches de couleurs, des peintures murales étonnamment intactes furent découvertes.

Elles datent de la seconde moitié du 15ème siècle et représentent des scènes de la passion du Christ, un ange avec des instruments de torture, les symboles des 4 évangélistes et plusieurs saints. Le maître-autel baroque, avec un tableau de la crucifixion, ainsi qu’un tableau de l’Annonciation sont du 17ème siècle alors que le bénitier en grès est d’époque romane (12ème ou 13ème siècle). Le porche abrite un bac et une table en pierre où le tribunal d’échevins de St Vith aurait siégé. La chapelle est ouverte le dimanche.

La ravissante maisonnette à droite de la chapelle fut construite en 1800 par un ermite. Elle abrite actuellement l’atelier et le lieu d’exposition d’un artiste du village.

Le GR longe un terrain de camping, passe devant son entrée et vire à droite. Au T face à la colline boisée, il tourne à gauche, encore avec le RAVeL. Il quitte assez rapidement l’asphalte et le RAVeL, pour obliquer à droite vers un sentier qui part escalader le versant. Après une petite esplanade, le sentier s’élargit. Dans le bois en haut de la côte, un abri avec des bancs est le bienvenu.

Le randonneur continue sur le large chemin, croise une route et poursuit tout droit.

A l’arrière de quelques habitations, une belle vue sur St Vith, à gauche, risque de le distraire. Il doit en effet quitter le chemin pour bifurquer à droite sur un sentier en sous-bois.

Plus loin, il débouche sur un chemin qu’il monte à droite et atteint une route asphaltée, dans un virage, à hauteur d’un monument érigé en mémoire de soldats américain qui défendirent St Vith en décembre 1944.

2,7 km FAHRFELD (Monument)

Mais il ne fait que frôler cette route puisqu’il emprunte à gauche, le large chemin forestier, puis il oblique à nouveau à gauche, sur un autre chemin qui le mène à la route N.626, à hauteur d’une habitation. La traverser et continuer en face en direction de Wallerode. Après 200 m, la laisser partir à droite et poursuivre tout droit sur une petite route asphaltée qui serpente tranquillement dans la campagne, sur le plateau, ménageant de beaux panoramas vers Saint-Vith et ses environs.

A l’entrée de la ville, après la jonction du RAVeL, contourner le rond-point par la droite, entamer la 3ème rue à droite (Aachener Strasse) et se décaler à droite pour monter l’ancienne voie (Alte Aachener Strasse).  Le GR 56 aboutit à un rond-point, au croisement des rues principales de St Vith

3,6 km ST. VITH

Petite ville dynamique, Saint Vith est un centre commercial, scolaire et touristique animé. Déjà mentionnée en 863, c’est dès le 13ème siècle que la localité bénéficie du titre de ville. Elle fut plusieurs fois détruite notamment en 1689 par les français et seule la tour « Büchel » subsiste des anciennes fortifications du 14ème siècle. Sous administration allemande au 19ème siècle, elle fut rattachée à la Belgique en 1920 avec les cantons de l’Est. Fortement endommagée par les bombardements aériens lors de l’offensive des Ardennes en décembre 1944, la ville fut reconstruite avec goût. L’histoire de la cité est mise en valeur dans le musée de la Vie régionale (qui comprend également une section réservée à l’histoire du chemin de fer) et aussi sur les nombreux panneaux d’un parcours historique.

Fin de l’étape à St.Vith.

En transports en commun

En train: www.belgianrail.be

En bus:  www.infotec.be

 

Par la route

Utilisez le planificateur.

Se garer

Im Ortszentrum von Burg Reuland.

Y aller en train, en voiture ou en vélo

Activités similaires dans les environs

  • Rodter Wald
    Gr 56 – Etape St.Vith / Ligneuville
  • Burgruine Reuland
    GR 56 - Etape Schönberg / Burg Reuland
 Ces suggestions ont été créées automatiquement
Difficulté
moyen
Distance
15,1 km
Durée
4:17 h.
Dénivelé positif
432 m
Dénivelé négatif
313 m
Itinéraires à étapes Parcours (départ et arrivée à des points différents) Points de restauration Aspect culturel/historique Excursion sur les sommets

Statistiques

: Hr.
 km
 m
 m
Point le plus haut
 m
Point le plus bas
 m
Afficher le profil d'altitude Masquer le profil altimétrique
Décalez les flèches pour modifier la section à visualiser

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement les informations sur :

Des idées de séjour dans les Cantons de l’Est

Des offres voyages à pied et à vélo

L’agenda des événements de la région