Église Saint-Nicolas

Description

L’église catholique paroissiale et du doyenné fut construite de 1721 à 1729, dans le style Renaissance, d’après les plans de l’architecte aixois Mefferdatis. La partie inférieure du clocher sud provient de la première église construite à cet emplacement au 12ème siècle. Il s’agit ainsi d’un des plus anciens édifices conservés d’Eupen. L’intérieur se décline dans le style  baroque aixois et liégeois. L’église-halle à trois nefs impressionne de par son étendue et son mobilier précieux.

Le maître-autel
Le maître-autel baroque a été offert par des riches citoyens d'Eupen, principalement des marchands de tissus et d'autres commerçants. Il fut réalisé de 1740 à 1744 d’après les plans de l’architecte aixois Johann Joseph Couven.
Cette imposante œuvre d’art est composée de demi-reliefs sculptés, de six colonnes décorées des représentations des douze apôtres, des deux Saints Nicolas et Lambert, surmontée de la statue du Christ et de Dieu le Père, à leurs pieds le globe terrestre et pour terminer en beauté, la représentation du Saint Esprit sous la forme d’une colombe dans toute sa splendeur.

Le banc de communion et l‘autel
Depuis les travaux de transformation en 1980, le banc de communion datant de 1740 est disposé sur deux côtés à hauteur de l’allée centrale et délimite la nef du sanctuaire. Il compte parmi les objets les plus précieux de l’aménagement intérieur de l’église. Il se compose d’un cadre en marbre noir, décoré de douze reliefs en laiton et de 48 basses colonnes également en laiton.
Six de ces balustres ont été utilisés lors de la transformation du socle pour le nouvel autel. Ils supportent une plaque de marbre de  750 kg.

Autels latéraux
Egalement de style baroque, le style et la réalisation des deux autels latéraux sont calqués sur celui du maître-autel. Les statues réalisées seulement au 19e siècle représentent l’Annonciation, donc la mère de Dieu avec sa mère, Sainte Anne.

La chaire
Installée en 1730, la chaire est une des plus anciennes œuvres d’art de l‘église. Le Christ rédempteur, la Sainte Mère et Saint Joseph y sont représentés.
Le fond de la chaire est décoré d’un bas-relief de Saint-Nicolas. Il faut ensuite noter l’abat-voix couronné d’une statue de Dieu le Père bénissant le globe. La partie inférieure de l’abat-voix porte une représentation de la colombe de l’Esprit Saint dans toute sa splendeur. La rambarde de l’escalier menant à la chaire se distingue par ses sculptures ajourées.

Les bancs d‘église
84 bancs d’église en bois de chêne furent manufacturés dans un style uniforme durant la période de 1730 à 1850. Ils furent commandés et financés en partie par les instances de la ville et par des citoyens influents. Au besoin, on pouvait les louer durablement. Locataires et donateurs y firent alors sculpter leurs noms dans le bois tout en reflétant jadis et aujourd’hui l’image de ces dignitaires  de la ville.

Les colonnes
Quatorze colonnes portent l’imposante voûte d’arête en forme de coupole.

Les confessionnaux
Les confessionnaux aux superbes sculptures sur bois en style rococo furent installés en 1771. Ils furent réalisés par les maîtres menuisiers eupenois. Les pignons des deux confessionnaux à l’avant portent les armoiries des donateurs.

L‘orgue
La première grande orgue fut manufacturée entre 1760 et 1763. Au cours des décennies qui suivirent, l’orgue fut tour à tour rénovée et restaurée, on y apporta également des modifications techniques, la dernière fois en 1966. L’orgue telle qu’elle se présente aujourd’hui, n’a donc presque plus rien de commun avec l’instrument d’origine.

 

 

 

Galerie

Coordonnées

Église Saint-Nicolas
Marktplatz
4700 Eupen