Aller au contenu
IKOB (c)Redrawing the lines

Exposition: REDRAWING THE LINES

Eupen

11.10.2022 - 08.01.2023

De l’ère coloniale à nos jours, l’Europe s’est longtemps perçu comme étant « l’Ancien Continent » : berceau des civilisations les plus anciennes et les plus importantes, destiné à conquérir et subjuguer les autres.

Avec : Matei Bejenaru, Irina Botea Bucan, Dani Gherc?

Cette notion de permanence s’oppose à une histoire européenne marquée par une fragilité territoriale, ainsi que par des changements fréquents de frontières et des remises en question de sa propre identité. Les guerres, les luttes de pouvoir et les mouvements politiques ont dessiné et redessiné les lignes du continent d'innombrables fois jusqu’à former la Communauté européenne telle que nous la connaissons aujourd'hui. La Roumanie a rejoint l'Union européenne il y a quinze ans dans le contexte de l’expansion géopolitique de cette-dernière et parmi les derniers états à avoir intégré dans l’Union, à la suite d’un long processus initié en 1993. La Roumanie fait également partie de la limite orientale de l'UE, située aux frontières de la Moldavie et de l'Ukraine. La position périphérique présumée du pays est néanmoins aussi une position stratégique : géographiquement, ainsi qu’au vu de son potentiel de marché et de sa richesse en ressources naturelles, parmi lesquelles le pétrole, l’or, l’argent, l’uranium et des capacités hydroélectriques. L’accession roumaine à l’UE a eu un impact signifiant sur la transition du pays vers une économie capitaliste à l’issue de 42 ans de règne communiste, ainsi que sur la totalité des états-membres de l’Union.

« Redrawing the Lines » (Redessiner les lignes) présente des œuvres des artistes Matei Bejenaru, Irina Botea Bucan et Dani Gherc? qui réfléchissent à la transition post-communiste de leur pays, en mettant l'accent sur les changements politiques et socio-économiques provoqués par l'adhésion de la Roumanie à l'UE. Alors que les artistes répondent de manière humoristique et critique aux spécificités de la Roumanie sur son chemin vers une démocratie mondiale capitaliste, l'exposition invite le public à voir en ces œuvres une universalité et à les revisiter dans le contexte d'événements actuels marquants — dont la guerre en Ukraine, la montée d’idéologies nationalistes et d'extrême droite à travers le monde, l’explosion du coût de la vie et la crise énergétique. Les installations de Matei Bejenaru remettent en question la construction du langage et de la production capitaliste, alors que Dani Gherc? se concentre sur les conditions de vie et les infrastructures sociales à travers ses photographies. Les œuvres vidéo d’Irina Botea Bucan sont une interrogation critique de la politique identitaire et propose des gestes de résistance et d’espoir. Cette exposition pose essentiellement deux questions : quelles sont les lignes que nous nous sommes engagé•es à préserver, et quelles sont les lignes que nous souhaitons redessiner dans le futur ?

« Redrawing the Lines » est curatée par Daniella Géo et organisée en collaboration avec SwitchLab, Bucarest. Ce projet culture est cofinancé par l’Administration du Fonds Culturel National de Roumanie (Administra?ia Fondului Cultural Na?ional – AFCN). Ce projet ne représente pas nécessairement l’avis de l’Administration du Fonds Culturel National de Roumanie. L’AFCN n’est pas responsable pour le contenu du projet, ni pour l’utilisation ultérieure de ses résultats. Cette responsabilité revient entièrement aux bénéficiaires.

Informations pratiques

Date & heure :
11.10.2022 - 08.01.2023

Lieu :
IKOB-Musée d'Art Contemporain
Rotenberg 12 b
4700 Eupen

T. +32 (0)87 56 01 10
E. info@ikob.be
H. www.ikob.be/

Voir sur la carte